Intersyndicale : quand et où c’est possible

Les NAO, c’est l’exemple type d’un élément qui pourrait être fédérateur des différents syndicats comme dans tant d’autres entreprises.

Cela a été également le cas pendant la réforme des retraites au niveau national et de la branche. Cette intersyndicale contre  la réforme des retraites ne s’est malheureusement pas traduite localement par des actions communes à plusieurs syndicats de l’entreprise.

C’est de nouveau le cas contre la loi immigration, mouvement pour lequel les organisations syndicales CFDT et CGT (entre autres) se mobilisent ensemble au niveau national. Mais pour l’instant, cela ne se traduit pas localement (au niveau de nos entreprises).

Pour une première tentative d’action intersyndicale, réunissant tous les syndicats, ce n’est pas si mal. On ne désespère pas de voir se réunir à nouveau, sur ce sujet ou d’autres, une volonté commune pour faire avancer les droits des salariés tous ensemble.

Dans nos entreprises de service, l’action collective est difficile, toutes les centrales syndicales le reconnaissent: les salariés sont pour la plupart éparpillés chez les « clients », le sentiment d’appartenance à akka ou modis est souvent moins fort que celui qu’on peut avoir avec le client chez qui on travaille tous les jours.

C’est l’existence même de cette convention syntec, voulue par le patronat, qui a permis non seulement d’assouplir la gestion du personnel des donneurs d’ordre et d’être plus libre dans l’organisation de leurs activités et de leurs salariés.

Nous sommes la plupart du temps les premiers salariés concernés quand l’activité d’un donneur d’ordre décroit ou progresse. La variable d’ajustement, c’est nous, pour le client et pour akkodis modis, au prix d’une marge plus ou moins importante, de l’apport au client de compétences, de livrables et de services.

Chez Adecco, nous sommes une partie de la vitrine ingénierie de la sous traitance pour les grands donneurs d’ordre. L’intérim d’Adecco, les CDII et les CDD « high level » sont les autres variables d’ajustement utilisées par d’autres filiales du groupe.

exemple récent chez akkodis suite aux NAO 2024:

Toutes les délégations syndicales, représentative ou non, étaient présentes à la première réunion entre nous:
à la première, CFDT Akka annonce qu’il ne peuvent pas participer à cette action sur les NAO parce que FO Akka est présente dans cette intersyndicale, CFTC Akka et modis ne participera pas non plus parce que la CGT et FO sont dans cette intersyndicale, la CFDT modis estime « qu’il n’y a pas lieu de faire de la politique sur ce thème et qu’on peut arriver à une position commune.

Au final, 3 organisations font partie de cette intersyndicale.

Les intérêt politiques (et personnels ?) sont passés au dessus des intérêts de l’unité d’action pour mieux défendre les salariés pour cette fois.

On ne désespère pas qu’ils nous rejoignent ou de les rejoindre plus tard sur d’autres actions ponctuelles quand les idées seront convergentes. Une fois de plus le « diviser pour mieux régner » du patronat fonctionne.
lien vers tract intersyndical akka et modis

A côté de ça, nos organisations nationales ou de branche sont capable de se réunir et d’avancer ensemble.

cf dernier appel intersyndical sur les salaires dans notre branche, ou la récente intersyndicale contre la « Réforme » des retraites: lien vers tract intersyndical sur les salaires dans la branche

Notre syndicat CGT se déploie avec les salariés dans toutes les branches. L’action inter syndicale se passe aussi avec les autres syndicats CGT des clients, des entreprises de la même branches et des syndicats des autres branches pour faire avancer les droits de tous les salariés, du privé comme du public.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *