Non à la loi immigration ! Mobilisons nous contre toutes les lois racistes du gouvernement et pour nos salaires

Le collectif CGT des sociétés d’étude et de service appel à répondre à la manifestation unitaire du 20 janvier à Toulouse (11 heures, départ au 2 rue Alsace Loraine, devant les jardins de la CCI).

Le syndicat CGT se positionne au niveau local comme au niveau national pour la défense des droits de tous les salariés et précaires.
lien vers le dossier loi immigration

en France l’appel est le 21 janvier:plus d’infos ici

Le 19 décembre dernier, l’Assemblée Nationale a adopté une loi immigration d’une brutalité inouïe. Cette attaque contre les droits des étrangers, sans précédent dans l’histoire de la Vème République, s’inscrit directement dans la ligne rhétorique et le programme de l’extrême droite, qui a revendiqué une « victoire idéologique » suite au vote de cette loi. La bourgeoisie qui fusionne idéologiquement avec l’extrême droite pour garder le pouvoir : La droite et l’extrême droite se sont toujours alliées dans l’Histoire pour créer de la division entre les travailleurs : pour garder le pouvoir, la bourgeoisie fusionne idéologiquement avec l’extrême droite. La lutte de classe est un gros mot à leurs yeux, une idée dépassée. Elle reste une réalité dans cette société et nous ne croyons pas que trouver un bouc émissaire n’améliorera pas la situation sociale des salariés et précaires., le bilan carbone de la planête ou …

Fin du droit du sol par automaticité, durcissement du regroupement familial et des conditions d’accès aux aides sociales, mise en place d’une caution « retour » pour les étudiants étrangers et autant de mesures plus racistes les unes que les autres qui vont bouleverser le quotidien de milliers de personnes et accentuer leur vulnérabilité face au programme anti-social toujours en marche du gouvernement. Ne nous y trompons pas, ce texte est une attaque faite à l’ensemble du monde du travail qui vise à flexibiliser d’autant plus la main d’œuvre et à briser l’unité de notre camp social acquise durant la réforme des retraites.

Le collectif CGT des sociétés d’étude et de service se prononce résolument contre cette loi raciste et en exige le retrait immédiat. Alors que le gouvernement criminalise tout mouvement de contestation qui s’exprime et que pignon sur rue est donné aux idées d’extrême droite dans les médias de la bourgeoisie, l’heure est au maintien et au renforcement de la solidarité entre tous les travailleurs contre Macron et son monde, véritables responsables de la crise économique actuelle, de la baisse continuelle de nos salaires et de la montée de l’extrême droite. Pour cela, il nous faut nous mobiliser dans nos entreprises et dans la rue pour construire un véritable rapport de forces à même d’obtenir l’abrogation de toutes les lois racistes du gouvernement, mais aussi l’augmentation immédiate de tous les salaires et minimas sociaux.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *